STATION SNSM DE LA COTINIÈRE

Présentation

La station de sauvetage de La Cotinière depuis 1866

Anciennement, La Cotinière était un mouillage abrité par des ouvrages en pierres. C'est en 1843 - 1844 qu'une digue est construite. Elle sera ensuite détruite par la mer et reconstruite à plusieurs reprises. L'entrée de La Cotinière sera balisée à la demande des chaloupes de La Rochelle et des pilotes de Bordeaux utilisant cet abri. C'est en 1866 que la Société centrale de sauvetage des naufragés (SCSN) s'installe à La Cotinière.

La maison-abri de la SCSN sera construite aux frais des Ponts et Chaussées sur la dune de sable parallèlement au rivage actuellement c'est l'ancienne maison dite du garde phare devant le quai de la glacière.

Le premier canot, nommé l'Etoile de la Mer est installé dans l'abri le 26 mars 1866. À l'origine, les canots utilisés étaient des canots à rames pouvant contenir 12 hommes, dont le patron, son second et 10 matelots aux avirons. Ce n'est qu'en juin 1867 que la station et la maison-abri seront officiellement inaugurées. Dès le 27 mars 1867, le canot à accompli son premier sauvetage du navire le Martin-Pêcheur qui grâce aux secours immédiats a pu être renfloué et son équipage sauvé. Le 26 juillet de cette même année, le canot réalise un second sauvetage d'un mousse et d'une chaloupe.

Le premier canot est remplacé par le Louis Méret N°2 le 16 octobre 1889. En mars 1896, un terrain de 1 032 m² est accordé à la SCSN, une nouvelle maison-abri y est construite à l'entrée de la jetée principale. Elle abrite actuellement "Les Pêcheries de La Cotinière". Enfin, une cale de lancement est créée permettant d'éviter le lancement à travers le sable, cause de nombreuses avaries.

En février 1911, le Gabiou-Charron I prend place comme nouveau canot à La Cotinière. L'ensablement fréquent du port et de la cale complique la mise à l'eau du canot. Les solutions de désensablement ne voient pas le jour et en octobre 1956 un nouvel abri est implanté à l'extrémité de l'épi du Colombier. Ce canot était en service auparavant à l'Île d'Yeu et aprés une remise à neuf au Havre, il a pris place dans son abri. Le chariot à quatre roues provenait de la station de Saint-Denis. Après 46 ans de bons et loyaux services, il est vendu au Centre Nautique des Glénans. Il aura eu une faible activité avec seulement 8 sorties officiellement répertoriées.

De 1957 à 1962, les sauvetages seront effectués par des bateaux de pêche du port.

Le terre-plein et le nouvel-abri sont construits en 1960 par l'Union d'Entreprises Charentaises. La porte tonneau et le système de mise à l'eau du canot par bossoirs oscillants sont installés en 1961. En 1962, le canot à moteur Juliette-Gaston Conchon est hissé dans son abri.

Au cours des années suivantes, les installations à terre tout comme le canot vont subir de nombreuses modifications. Depuis 1988, l'abri n'est plus utilisé pour les canots et sert de simple remise. Les canots suivants, le Raz Blanchard (1989) et le Patron Louis Blanchard (1990) restent à flot dans le bassin sud.

 

Liens utiles

Les organismes sociaux et de sécurité :

Le territoire :

La plaisance :